Franca Itinera

Histoire biennio

vendredi 25 avril 2008

Le temps dévolu à l’enseignement de l’histoire dans le "Biennio" des sections bilingues est de deux heures par semaine.

 
FINALITES

Cet enseignement doit développer le sens critique, faire acquérir le sens du temps et de l’espace, faire comprendre que tout événement est complexe et doit être replacé dans son contexte pour être compris.

 
OBJECTIFS :

Il convient d’élaborer une trame chronologique aux repères significatifs : événements marquants, faits de civilisation de façon à ce que les élèves se familiarisent avec les temps de l’histoire et les rythmes différents d’évolution (permanences/ruptures).
Les élèves devront aussi se familiariser avec les différents aspects d’un événement historique (aspect politique, social, économique…)
On insistera aussi sur la mise en perspective des réalités (espace, techniques, hiérarchies) qui constituent une civilisation ainsi que sur l’apprentissage régulier de définitions et de concepts précis indispensable à la bonne compréhension des phénomènes historiques.

 
METHODE

Comme toujours dans l’enseignement bilingue c’est l’élève qui doit être au centre : travaux individuels, de groupe (plus ou moins nombreux), discussions et débats, recherches personnelles, tout doit concourir pour rendre l’élève le plus actif possible, sans pour autant négliger les cours magistraux.
On insistera sur l’analyse rigoureuse de documents (diapositives, cartes, textes, tableaux de données) pour arriver à la maîtrise de la trilogie écrit, oral, image et sur les exercices pratiques en vue de l’application des connaissances à des cas concrets. La correction des devoirs donnera lieu à des mises au point d’ordre méthodologique. On favorisera au mieux les expériences et les approches pluridisciplinaires.

 
CONTENUS

Il s’agit d’associer étroitement les programmes italien et français : en particulier, le programme italien privilégie l’histoire des anciennes civilisations du monde méditerranéen et surtout l’histoire de l’Italie romaine et pré-romaine (Etrusques). En revanche l’histoire de la Gaule celtique et Gallo-romaine, peu abordée par les programmes italiens, doit avoir droit de cité dans cette section bilingue.

 
 
PREMIERE ANNEE

Le temps prévu pour cette première partie du programme doit permettre de préciser non seulement les contenus mais aussi la méthode, les techniques et le lexique spécifique.

La Préhistoire
Les Egyptiens : sources, les hommes et le fleuve, l’Etat, la religion et l’architecture sacrée.
Les Hébreux
La Grèce : le cadre méditerranéen, les racines de la civilisation grecque, la Grèce classique, la Grèce hellénistique, économie et religion
Rome : La République (les origines, " l’homme romain ", les conquêtes, la Gaule celtique, économie et société), l’Empire (l’Empereur, aspects de la romanisation, l’urbanisation, l’ouverture religieuse, la Gaule romaine)
La naissance du Christianisme et la dislocation de l’Empire : les premiers chrétiens, la division politique, les menaces aux frontières, le déclin économique.

Nombre d’heures total pour la première année : environ 58

 
 
 
DEUXIEME ANNEE

 
OBJECTIFS :

Aux objectifs qui ont déjà été évoqués pour la première année on ajoutera l’approfondissement du travail fait en classe, la lecture de livres d’histoire, la construction d’un raisonnement historique rigoureux.

 
METHODES

Aux méthodes prévues pour la première année on ajoutera : des fiches de lecture (travail de synthèse), des recherches personnelles et collectives (travail d’analyse et d’approfondissement), des devoirs à faire à la maison (construction rigoureuse, maîtrise de l’écrit), des exposés (capacité de s’exprimer oralement en un temps limité).

 
CONTENUS

Le programme s’articule autour de l’histoire des religions. Mais on cherchera à privilégier l’histoire de France et d’Italie en situant au préalable ces deux pays dans leur contexte européen. L’étendue du cadre chronologique médiéval permet d’articuler le programme en trois grandes phases :
 
1) Le Haut Moyen-Age  :
Leçon introductive : le terme Moyen-Age (explication), définition du " tardo antico "
L’Orient chrétien : l’Empire Byzantin (déclin et chute, la civilisation byzantine, la religion, l’économie et le commerce.
L’Occident chrétien : affirmation du christianisme et du catholicisme, la civilisation rurale, l’évolution politique (Francs, Lombards, Carolingiens)
La civilisation de l’Islam : Mahomet et les piliers de la foi, la guerre sainte, un empire reposant sur des villes et une économie florissante, sciences et culture.

2) Le Moyen-Age classique :
On insistera sur la féodalité, la société médiévale (les ordres), le rôle crucial de l’Eglise et la " culture médiévale " :
Le grand essor de l’Occident : croissance économique, défrichements, expansion commerciale, la vie dans les villes.
Les Capétiens et la France : affirmation de la Monarchie française, organisation du royaume…
La péninsule italienne : l’ère des Communes, les Républiques maritimes, les Cités-Etats, la lutte entre la Papauté et l’Empire.
L’évolution du Christianisme : la réforme grégorienne, la querelle des investitures, le renouveau monastique, les croisades.
 
3) La fin du Moyen-Age :
Une période de crises : crise économique, crise démographique (Peste Noire), crise sociale (Jacqueries, Révolte des Ciompi…), crise religieuse (Grand schisme, échec des croisades), crise politique (guerre de Cent Ans, chute de Constantinople).
La France des Valois.
Nombre d’heures total pour la deuxième année : environ 58

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 523373

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Expérimentation des sections bilingues en Italie (...)  Suivre la vie du site Cursus  Suivre la vie du site Programmes   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2d + ALTERNATIVES

Creative Commons License